Take control of your Migraines!
Authored by Doctors and Health professionals.

Children too can suffer from migraine.

Created jtemplate.ru joomla modules

Menstruation, sumatriptan et nourriture

!
Article tiré de la Foire-Aux-Questions de Migraine-Québec!

Question du patient

« Je souffre de migraine régulière depuis plus de 10 ans, à raison d’une par mois, lors de ma période menstruelle. Au début, j’endurais ce mal épouvantable qui durait en moyenne 2 jours, sans pouvoir dormir et avec vomissements. Avec l’aide de mon médecin et l’utilisation du calendrier, il est rapidement apparu que mes migraines étaient liées à mes règles, donc à la baisse de mes hormones (oestrogènes). L’essai de ¨patchs¨ d’hormones juste avant mes menstruations (pour faire remonter les oestrogènes), n’a pas fonctionné. C’est alors que j’ai commencé à prendre du sumatriptan (Imitrex), à raison d’environ 5 comprimés par mois et ce, depuis 9 ans. Je tiens à souligner que le sucre et le fait de sauter un repas m’amènent aussi à une crise de  migraine. Mais si je contrôle ces aspects, je m’évite des souffrances. Bref, je prends Imitrex depuis de nombreuses années. Mon questionnement maintenant est de savoir quels sont les effets à long terme de ce médicament sur le cerveau. Parce qu’honnêtement, je sens qu’il y en a. Si vous avez des informations sur les conséquences de la prise de sumatriptan à long terme, j’aimerais en savoir plus.

Faits à remarquer: Il est vrai qu’avant une crise de migraine, j’ai des rages de chocolat.

Maintenant en pré-ménopause, mais crises de migraine sont beaucoup moins sévères et plus distancées. Quel bonheur! J’ai fait des migraines à l’adolescence et ensuite, à partir d’environ 40 ans. Quand j’ai une migraine, j’ai tendance à vouloir manger plus salé et aussi, à vouloir manger du poulet! Comme si ça contrebalançait mon taux de sucre!

Quand je passe une journée ou deux sans manger de viande (protéines animales), j’ai tendance à faire des migraines (hypoglycémie???). Alors, c’est du poulet que j’ai envie de manger et pas nécessairement des viandes rouges, bien qu’aussi bénéfiques. J’ai pris des anovulants quelques années, mais ai dû y mettre un terme, surtout, à ce moment-là, pour photosensibilité et non pour migraines. Ai réessayé plus âgé, mais là, la migraine apparaissait immédiatement. »

 

Réponse du Dr Leroux

« Concernant la prise au long terme de sumatriptan (Imitrex), vous posez une question pertinente dont les médecins parlent peu. Je n’ai pas découvert de données publiées en faisant une revue de littérature sur Pubmed. Cependant, l’expérience sur le terrain est rassurante. Je ne suis pas en pratique depuis assez longtemps pour parler personnellement, mais les discussions avec mes collègues expérimentés n’ont jamais mis en lumière de risque ou d’effet indésirable des triptans au long terme (et des millions de personnes en ont pris).

Vos observations sur vos envies dans la période pré-migraineuse sont intéressantes. La modification des envies alimentaires est un des prodrômes rapportés par les migraineux, mais est moins fréquente que des symptômes comme la fatigue, l’irritabilité ou les perturbations gastro-intestinales. Nous ne comprenons pas encore pourquoi ces envies surviennent. La zone du cerveau associée en principe au prodrôme se nomme l’hypothalamus et gère le métabolisme de notre corps, la faim, la soif, le sommeil.

Concernant les migraines reliées aux menstruations (migraines menstruelles ou cataméniales), elles sont bien fréquentes (près de 60% des migraineuses en décrivent) et souvent incapacitantes. Elles semblent aussi se transmettre de mère en fille. Une étude récente suggère en effet que certains gènes se retrouvent de façon préférentielle chez les femmes avec migraine menstruelle. Les femmes ayant des migraines fortement associées à leurs menstruations sont souvent améliorées durant les grossesses et après la ménopause, lorsque les variations hormonales sont moindres. Le cerveau migraineux est sensible aux changements, et les cycles hormonaux sont un des changements susceptibles de déclencher une crise. »

!
Ci-dessous, consultez les autres articles de la Foire-Aux-Questions de Migraine-Québec!